Un secret simple contre le stress

Le Docteur Denys, médecin anesthésiste-réanimateur et auteur du premier livre français sur le biohacking, nous révèle comment réduire le stress dans les révisions grâce à cet exercice simple.

La profession d’huissier est certainement une des plus mal-connues du grand public, sauf dans son aspect négatif, caricatural : l’homme (ou la femme de loi) sévère, impitoyable, prêt(e) à mettre à la rue la veuve et l’orphelin.

Oui, c’est vrai, être huissier n’est pas de tout repos. Après des études de droit exigeantes vient le temps des examens pour décrocher le diplôme. Une fois celui-ci en poche, l’huissier constate qu’il n’est pas qu’huissier, mais aussi entrepreneur. Entre la charge d’un travail parfois lourd et la gestion de son entreprise, l’huissier est soumis à des stress.

Le stress, considéré comme le mal du siècle

Le mot stress est un mot anglais issu de la métallurgie. Quand on tord une plaque de métal pour en éprouver les capacités, on la « stress ».

Si le métal est trop rigide, il casse ; s’il est trop souple, il est trop malléable. Un acier de bonne qualité peut être plié et quand on le relâche, il donne en retour une impulsion, une force de rebond. Pourtant, même un acier de bonne qualité a un point de faiblesse au-delà duquel si on le plie, il demeurera tordu.

Vous comprenez avec cette métaphore ce qu’est le stress ! Chaque être humain est soumis à 2 types de stress : un stress dite hormétique ou « eustress », positif, et un stress dit « distress », négatif.

Le stress hormétique ou eustress : le stress positif

Le stress hormétique, c’est le bon stress, le stress qui vous aide à vous dépasser ! C’est un défi, et non un problème ! Ce sont les épreuves qui ont forgé vos vies ! Comme un vaccin, il permet à l’organisme de dépasser ses capacités.

Au niveau cellulaire, le stress produit ce que les scientifiques appellent des radicaux libres, sortes de déchets métaboliques toxiques. Pour contrer ces radicaux libres, l’organisme doit produire des molécules appelées anti-oxydants. Plus l’organisme va être habitué à fabriquer des anti-oxydants, plus il saura résister au stress.

Photo Tim Trad

Le distress : le mauvais stress

Le disstress, c’est le mauvais stress, le stress qui vous plombe le moral, qui vous fait voir tout en noir, qui provoque ce fameux “effet tunnel” qui vous fait focaliser sur les difficultés et être aveugle aux opportunités. Il a des manifestations physiologiques : accélération du rythme cardiaque, hypertension, extrémités froides, diarrhées, envie d’uriner, boule dans le ventre, boule dans la gorge…

Alors concrètement, comment lutter contre ce stress négatif et en faire un allié ?

Comme vous l’avez constaté, le stress mental se manifeste par le physique. Le lien entre le corps et l’esprit est bien plus étroit que Descartes le croyait. Ainsi, les meilleures méthodes que je connais pour gérer le stress rapidement et efficacement sont des méthodes “corps-esprit”.

La cohérence cardiaque pour gérer son stress pendant les révisiosn

Parmi ces méthodes “corps-esprit”, je préconise la cohérence cardiaque.

Pour être simple, quand vous prenez votre pouls sur une minute, vous trouverez un chiffre à 60 à 80 pulsations par minutes (au repos et sans stress évidement). En vérité, ceci est une moyenne : votre cœur ne bat pas à 60 à 80 par minute. Votre rythme cardiaque augmente à l’inspiration et diminue à l’expiration. Vous pouvez vous en rendre compte en retenant votre respiration. Ce phénomène s’appelle HRV ou heart rate variation ou en français, variabilité de la fréquence cardiaque. 

Quand votre fréquence cardiaque ne dépend que de la respiration, cela s’appelle être en cohérence cardiaque.

Votre cœur est gouverné par deux systèmes : un système accélérateur et un système freinateur. Ils sont aussi appelés sympathique et para sympathique.

La cohérence cardiaque correspond donc à l’équilibre entre les deux.

La recherche a montré qu’il était possible d’atteindre cet équilibre par un mode respiratoire particulier qui se résume dans le nombre 365.

  • 3 : cet exercice doit se répéter 3 fois par jour. Il est très efficace sur le stress pour ralentir le cœur, calmer les émotions, diminuer les hormones de stress mais son effet ne dure que quelques heures. Il faut donc le répéter.
  • 6 : votre fréquence respiratoire au repos est de 12 à 15 par minute. Dans l’exercice, vous devez réaliser 6 respirations par minute, c’est-à-dire un cycle respiratoire (inspiration et expiration) en une minute : 30 secondes d’inspiration, 30 secondes d’expiration
  • 5 : pour être efficace, il est conseillé de pratiquer au moins 5 minutes.

La cohérence cardiaque est de plus en plus pratiquée dans le monde et dans les services de cardiologie.

(Note de Claire Michel : je recommande de télécharger une application gratuite pour être guidé sur la cohérence cardiaque. C’est beaucoup plus simple que de programmer un chronomètre par exemple. Il en existe plusieurs : faites le test et commentez sous l’article quelle application vous utilisez ?)

C’est un exercice simple que vous pouvez réaliser en voiture dans les bouchons, dans une salle d’attente, au bureau, dans les transports. 

Vous saurez alors gérer vraiment votre stress et transformer un stress négatif en un stress bénéfique.

 

Docteur Denys, Médecin anesthésiste-réanimateur

Auteur du site https://docteurdenys.com/

Directeur de l’Institut Français du Biohacking

Auteur du premier livre en français sur le Biohacking : cliquez ici pour télécharger gratuitement ce livre, offert par le Docteur Denys.

pastedGraphic.png